emoa-sophie-burgaud-psy-parent-enfant-nantes

Découvrez la boîte à outils d’éMoa :

Amphithéâtre psychologique

Cet outil, part du constat que l’être humain est constitué de nombreuses facettes nommées ici « sous-personnalités ». Le but de cette technique est tout d’abord de repérer toutes les sous-personnalités (les différentes énergies) qui viennent parler au « micro » de notre conscience, puis de constater à quel point elles nous font agir, penser et ressentir de manière mécanique.

Les 3 « D » de l’Amphithéâtre :
Distanciation, Discernement et Désidentification.

  • Un premier travail de Distanciation est effectué par le patient afin de développer un « Témoin Vigilant », qui lui permettra de prendre du recul et de percevoir chaque personnage qui l’habite. Commence alors un « listing » -totalement personnel et subjectif- des sous-personnalités qui peuplent son psychisme. Ex : Le sauveur, le risque-tout, la râleuse, le critique intérieur, le Gentil, la victime etc…

Le but est de pouvoir accueillir et accepter ces différentes énergies, sans lutter contre celles qui nous gênent et sans rester prisonnier des attitudes automatiques découlant de ces personnages ou archétypes.

  • Vient alors l’étape du Discernement. Quel personnage s’allie avec qui ? Est-ce que « Mme c’est toujours à moi que ça arrive » à tendance à collaborer avec « Mme Cépagrave », ou bien avec « Mme Bienfaitpourmoi » ?

Ce discernement ouvre alors la porte au dernier point :

  • La Désidentification. Ces personnages que l’être humain développe pour protéger sa vulnérabilité ne constituent pas son identité, sa qualité d’être. Ils ne sont que des masques. Nous désidentifier de ces sous-personnalités permet de libérer en nous l’être sain et authentique qui reste souvent bien longtemps prisonnier derrière ces fameux masques.

Avec les enfants cet outil est abordé de manière très ludique et leur permet de très vite comprendre leur fonctionnement et ainsi pouvoir se détacher de ces sous personnalités « étiquette ».

TIPI

Elaborée  entre 2003 et 2007 par Luc Nicon (Expert en pédagogie et en communication comportementale), Tipi est une technique simple, rapide, accessible à tous, qui permet de se libérer du stress, des phobies, des angoisses, des inhibitions. Tipi donne accès à une capacité naturelle disponible en chacun de nous. Cette capacité naturelle désactive la mémoire inconsciente souvent inscrite très tôt en nous et à l’origine de nos perturbations émotionnelles.

Les enfants de 2 à 8 ans sont en prise directe avec leur capacité naturelle à revivre sensoriellement leurs blocages émotionnels. Avec eux, Tipi est encore plus simple et rapide à mettre en œuvre. A tel point qu’une très courte formation suffit aux parents ou à tous ceux qui côtoient les enfants au quotidien pour réguler leurs difficultés émotionnelles.

TIPI permet à l’enfant qui se trouve en situation de difficultés émotionnelles (colère, chagrin, détresse, inhibition…) de pouvoir rapidement s’apaiser et réguler définitivement sa difficulté.

EFT

(Emotional  Freedom Technique) ou technique de libération émotionnelle, c’est une technique d’une simplicité et d’une très grande souplesse.

Elle nous libère de nos émotions négatives et nous permet de retrouver :

• Calme
• Sérénité
• Confiance en nous
• Nos capacités d’auto guérison du corps

L’EFT est une technique énergétique, de la même famille que l’acupuncture, le shiatsu, la kinésiologie, la réflexologie…, qui consiste en un rééquilibrage des flux énergétiques qui circulent le long des méridiens.

Cet équilibre est nécessaire pour maintenir un bon état physique et émotionnel de l’organisme.

Cette méthode permet de reconnecter l’esprit et le corps afin d’éliminer les émotions négatives, tout en optimisant l’état physiologique du corps.

L’EFT prend sa source en 1980, grâce au Dr Roger Callahan, médecin psychiatre, avec la TFT(ou Thérapie du Champ Mental). Il observe comment une patiente qui avait une phobie de l’eau et résistait à tous les traitements, guérit instantanément après lui avoir tapoté sur quelques points de méridiens d’acupuncture situés sur son visage. Gary Craig va s’inspirer de ses travaux pour créer alors l’EFT.

Parentalité positive

La parentalité, c’est notre « métier de parents » : un des plus beaux mais aussi un des plus difficiles qui soit… à la fois gratifiant et lourd de responsabilités ! La parentalité, c’est plus que le simple fait d’être parent, c’est prendre son rôle de parent au sérieux pour préparer son enfant à devenir un adulte conscient, responsable, bien dans sa peau et à l’aise dans ses relations sociales comme affectives.

Malheureusement, tout notre amour et toutes nos bonnes intentions ne suffisent pas. Nous avons souvent du mal à faire face à des situations auxquelles nous n’avons pas été préparés : colères, caprices, chagrins, indiscipline, disputes entre frères et sœurs etc. Dans ces moments où nous ne savons pas vraiment comment réagir, notre cerveau choisi « par défaut » les seuls comportements que nous connaissons : ceux que nous avons nous-mêmes reçu. Qui ne s’est jamais surpris à dire où à faire des choses que nous nous étions pourtant promis de ne pas reproduire ?

La Parentalité Positive est un ensemble d’outils adapté au monde d’aujourd’hui qui permet aux parents de mieux gérer les situations de tous les jours, en privilégiant les besoins de l’enfant et en favorisant son épanouissement

Pensée positive

La pensée est comme un programme, une application qui s’exécute automatiquement, c’est elle qui donne la direction. Pour changer, il est donc nécessaire d’utiliser une technique qui permette de changer la direction vers laquelle nous regardons, nous nous dirigeons.

En se basant sur des émotions agréables, la pensée positive permet d’atteindre un meilleur bien-être général, elle rend également plus performant et augmente les chances de réussite dans la vie professionnelle et personnelle.

Une personne dont les pensées sont souvent négatives se décourage vite et atteint difficilement les objectifs qu’elle s’est fixée. La pensée négative freinerait la réussite et favoriserait les états dépressifs. Cette technique vise à casser ce schéma de pensées négatives et rendre le patient autonome. C’est une technique simple qui nécessite de la régularité.

Analyse transactionnelle

L’A.T a été fondée par un médecin psychiatre américain, Éric Berne, dans les années 1950 à 1970. Utilisé dans le contexte d’accompagnements en développement personnel, professionnel, ou de thérapie, le concept de base de l’Analyse Transactionnelle est celui des trois « états du moi », formés au cours de la petite enfance et qui constituent la structure de toute personnalité : ces états du moi sont le Parent, l’Adulte et l’Enfant.Tous trois sont aussi importants l’un que l’autre. Ce qui se passe dans nos rapports interpersonnels et dans nos vies dépend en grande partie de l’état du moi à partir duquel nous agissons, dans telle ou telle situation.

Dans le cas d’un psychisme « suffisamment bon », chaque état occupe la bonne place au bon moment. Mais il arrive souvent que l’un des états soit atrophié, ou omniprésent, ou qu’il ne comporte que sa dimension négative.
Outre les États du Moi, l’AT propose de repérer les jeux psychologiques (types d’échanges malsains qui se répètent de manières semblables, et qui se terminent par un sentiment de malaise.) Parmi les autres concepts de l’AT, on trouve les positions de vie, le scénario de vie, des éclairages sur la gestion des signes de reconnaissance (stokes), les drivers (ou messages contraignants pré-inscrits dans le développement de l’enfant), la collection de timbres, les rackets émotionnels…etc…

Enfant intérieur

Dès notre naissance, les adultes dans notre vie nous forcent à être « normaux » comme eux. Avec le temps, nous adoptons une personnalité pour répondre aux demandes des adultes. Devenus adultes, nous oublions donc (ou presque) notre individualité première, notre « Je suis ». En observant le comportement de certains adultes vis-à-vis des enfants qui insistent à être eux-mêmes, il est facile de constater comment l’enfant intérieur de ces adultes a lui aussi été profondément refoulé. Ce refoulement de l’enfant intérieur écrase la spontanéité, la joie de vivre, la créativité, l’authenticité, la capacité de s’exprimer, la capacité d’être naturel ainsi que le respect de soi.

Cet outil permet de retrouver cet enfant intérieur, de travailler sur ses blessures afin de le laisser vivre et s’épanouir en chacun de nous.

La thérapie émotionnelle par l’écriture

L’écriture offre des avantages positifs inégalables sur de nombreux aspects. Elle permet de se libérer des préoccupations, des émotions en y mettant des mots. La thérapie émotionnelle offre au patient une possibilité de mettre à l’extérieur de soi des émotions refoulées ou indicibles.

Voici quelques-uns des avantages de l’écriture en tant que thérapie :

1.- Favorise la créativité

Écrire est une chose créative en soi, cela nous aide à mieux nous exprimer, à chercher de nouvelles solutions, de nouvelles idées et nous aide à imaginer et à rêver.

“Il n’existe que deux règles pour écrire : avoir quelque chose à dire et la dire.”

-Oscar Wilde-

2.- Nous aide à gérer nos émotions

Lorsque nous écrivons, nous renversons toutes nos émotions sur le papier. C’est n’est pas rare que nous pleurions ou que nous riions en rédigeant.

Cependant, ce que nous transmettons par le biais de l’écriture nous aide à gérer ces émotions et à apprendre à les vivre depuis un autre point de vue.

3.- Nous permet de mieux nous connaître

Ce que nous écrivons provient du cœur, de notre être le plus profond. Ainsi, exprimer ce que l’on ressent avec des mots nous permet de nous connaitre nous-même, de voir à quel point les circonstances de la vie nous affectent, d’analyser cette colère, cette frustration ou cette tristesse que nous ressentons. Nous pouvons y mettre un nom et les affronter droit dans les yeux.

Le test du bonhomme

Le test de Goodenough est destiné à apprécier les progrès moteurs et intellectuels de l’enfant. Il ne permet pas une analyse psychologique, bien que certaines tendances puissent être significatives. Outre l’évolution motrice et intellectuelle de l’enfant qu’il mesure, l’intérêt du test réside dans les informations qu’il dispense au niveau du schéma corporel et de la conscience du corps.

L’intérêt de la grille de Goodenough est qu’elle permet une approche objective et préserve du risque de tomber dans une interprétation sauvage.

Le test de l’arbre

Renée Stora a mené des travaux sur le dessin de l’arbre dans le cadre du laboratoire de psychobiologie de l’enfant dirigé par Henri Wallon puis par le professeur René Zazzo.

Le test de l’arbre a été mis au point par René Stora, son interprétation psychologique permet de saisir la personnalité dans son dynamisme et de comprendre comment le sujet ressent son entourage et se situe par rapport à celui-ci.
Cette interprétation (échelle de maturité affective concernant des enfants, des ados ou des adultes) psychologique se fonde sur l’observation des tracés. Chaque tracé a un sens qui tient compte des convergences comme des oppositions.

Le test de la famille

Le test du dessin de la famille est un outil permettant l’évaluation clinique de l’enfant à partir de 5-6 ans. Il est mis en place à l’occasion d’un entretien semi-dirigé portant sur les relations familiales. Le dessin témoigne de son système d’attachement. C’est une épreuve projective : l’entretien se porte sur une famille imaginaire crée par l’enfant et qui lui permettra de se projeter plus facilement. L’interprétation de ce test permettra d’émettre des hypothèses cliniques à propos des besoins, des fantasmes et régressions de l’enfant qui pourront être mis en relation avec le système familial.

Qu’est-ce-que la sophro-analyse ?

 

C’EST L’ALLIANCE DE LA PSYCHOTHÉRAPIE ET DE LA SOPHROLOGIE
La Sophro-Analyse repose sur trois piliers :

I. LA PSYCHOTHÉRAPIE

En Sophro-Analyse, le processus est constitué de deux étapes :
• Reconnaître, accueillir et pacifier votre histoire
• Identifier les messages issus de votre passé auxquels vous souscrivez encore inconsciemment, et qui impactent aujourd’hui votre sentiment d’identité

II. LA SOPHROLOGIE

En parallèle, vous apprenez à vous relaxer et à porter sereinement une attention sur ce qu’il se passe en vous. Votre corps et vos émotions deviennent de précieux alliés dans la découverte de vous-même.

En devenant l’observateur sensoriel de votre monde intérieur, vous accédez de façon intuitive à vos besoins réels et ré-informez les messages limitants issus de votre passé.

III. LE PRINCIPE DE LA REALITE OBJECTIVE

La Sophro-Analyse vous invite à questionner vos pensées plutôt que de les croire aveuglément, à voir le monde tel qu’il est et non tel que vous voudriez qu’il soit. Votre perception de l’extérieur est le reflet de votre monde intérieur.

En développant votre conscience, en favorisant l’ouverture du cœur et en rendant votre corps plus vivant en déployant votre énergie vitale, votre regard sur vous-même change, ainsi que votre regard sur le monde.

La plus grande partie de la souffrance humaine est inutile. On se l’inflige à soi-même, aussi longtemps qu’à son insu, on laisse le mental prendre le contrôle de sa vie.

A QUI S’ADRESSE LA SOPHRO-ANALYSE ?
La Sophro-Analyse s’adresse donc aux enfants, aux parents, aux adultes souhaitant :

– Apaiser un mal être ou une souffrance intérieure
– Entreprendre des changements d’ordre relationnels
– Surmonter et dépasser les épreuves de la vie (séparation, deuil, maladies, échecs à répétition,..)

Observer pour ressentir
Ressentir pour comprendre
Comprendre pour agir

 Ainsi, la sophro-analyse permet de :

• libérer dans notre histoire ce qui limite la relation à nos parents / à nos enfants

• mettre fin à des schémas qui se reproduisent au sein des familles

• devenir des parents libérés, pour soi-même et pour nos enfants

• préparer une grossesse libérée des empreintes que l’on porte de notre histoire, et de l’histoire familiale

• favoriser la conception d’un enfant dans certains cas de stérilité non organique: parfois en effet, l’histoire personnelle ou familiale peut avoir un impact sur les difficultés rencontrées par le couple.

 

Thérapie familiale systémique

La thérapie familiale systémique est une technique spécifique de psychothérapie, qui a pour but de favoriser les échanges entre les membres d’une famille.

La thérapie doit permettre d’évoluer ensemble vers un fonctionnement plus souple, de dépasser une situation de crise, d’autoriser l’évolution individuelle de chacun des membres et de trouver de nouveaux équilibres. Cette évolution tient compte des évènements et de l’histoire de la vie du groupe.

Au cours des séances, le dialogue des membres de la famille entre eux et avec les thérapeutes aide à comprendre et résoudre les problèmes ou difficultés rencontrés par la famille et/ou le couple.

Les principes de la thérapie

Selon la théorie systémique, la famille est considérée comme un « système », dont les processus d’interaction et de communication peuvent dysfonctionner. Aider le patient qui va mal dans la famille, l’amener à changer, c’est aussi aider les autres membres de sa famille à accepter de redéfinir leurs rôles et leurs fonctions. Ces évolutions de chacun sont nécessaires si la famille (ou le système familial) veut dépasser l’état de crise qu’elle traverse pour aller vers un équilibre plus satisfaisant.

Dans notre cadre de travail, nous recevons toujours les familles à deux thérapeutes, afin de pouvoir partager et échanger ensemble sur la compréhension de la situation. Ceci nous permet de prendre du recul pour mieux analyser l’histoire familiale, en confrontant nos points de vue et nos ressentis.

Déroulement de la thérapie

C’est pourquoi avant la fin de chaque séance, nous prenons toujours quelques minutes en dehors de la famille pour discuter ensemble et décider, non seulement de la conclusion que nous apporterons à la famille, mais aussi aux tâches que nous leur proposerons afin d’expérimenter entre deux séances, de nouvelles propositions de changement.

Les séances durent 1h30 et ont lieu une fois par mois.

La fin d’une thérapie se décide d’un commun accord entre la famille et les thérapeutes, idéalement lorsque l’on constate une amélioration durable des symptômes présents au début, ainsi qu’un changement des relations familiales.

Pour ces thérapies je travaille avec Emma Lemasson, psychopraticienne, musicothérapeute, psychothérapie familiale.